Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mise à jour, septembre 2021 : vaisseaux immenses et batailles épiques

Publié le par Nébal

 

Les nouveaux points sont là ! Mais ça, à force, vous êtes au courant…

 

Au fil de huit articles, nous avons vu tout ce qui concernait le jeu standard, d’abord en envisageant les sept factions une par une (Alliance Rebelle, Empire Galactique, Racailles et Scélérats, Résistance, Premier Ordre, République et Séparatistes), puis en complétant avec les améliorations génériques.

 

Mais cela nous laisse à envisager tout ce qui concerne les Batailles épiques, en y incluant les vaisseaux immenses.

 

Globalement, depuis l’introduction de ces modes spécifiques en v2, ils ont été assez peu affectés par les mises à jour – ce qui n’était pas très rassurant, avouons-le… Mais la sortie récente de l’extension Vaisseau d’assaut de classe Trident a un peu changé la donne, ouf, et la présente mise à jour a remis à plat certains points.

 

Parce que je n’ai pas la même expérience du jeu épique que du jeu standard en v2 (seulement cinq parties jouées sauf erreur, et deux vaisseaux immenses différents, le Raider et le Trident), j’aurai sans doute bien moins de choses à dire que dans les précédents articles de cette série, mais on va essayer quand même – et si vous avez cette expérience qui me fait défaut, n’hésitez pas à m’éclairer ainsi que les autres lecteurs et spectateurs sur tout cela !

 

 

On va commencer par les vaisseaux immenses.

 

C’est bien simple : les coûts de tous les vaisseaux immenses évoluent. Et on constate au-delà une distinction de taille, si j’ose dire, aha, car tous les plus gros vaisseaux immenses coûtent désormais moins cher, tandis que les plus « petits » coûtent dorénavant plus cher.

 

Les évolutions à la baisse les plus marquées concernent la Corvette corellienne CR90 et la Corvette de classe Raider ; dans les deux cas, la diminution de coût a aussi pour conséquence de rendre le vaisseau moins cher dans sa version « alternative et sans titres » que dans sa version « classique ». En effet, la diminution est de 12 points pour, respectivement, la Garde alderaanienne (Alliance Rebelle) et la Patrouille de la Bordure Extérieure (Empire Galactique), ce qui les situe toutes deux à 134 points d’escadron, mais elle est de 15 points pour respectivement la République judiciaire (République) et les Collaborateurs du Premier Ordre, qui passent du coup tous deux à 131 points d’escadron seulement. Ce sont des réductions très significatives, et la distinction des coûts en fonction de la faction est tout à fait appréciable et juste – car les titres des vaisseaux immenses font tout de même une sacrée différence. Or on verra que trois des titres de la version rebelle ont connu des buffs significatifs, en complément.

 

L’autre vaisseau immense qui coûte désormais moins cher est donc le Vaisseau d’assaut de classe Trident, mais l’évolution est bien plus modérée : cinq points de moins aussi bien pour le Destroyer colicoïde (Séparatistes) que pour les Pirates sans foi ni loi (Racailles et Scélérats), ce qui les situe tous deux au même coût de 85 points d’escadron. C’était sans doute bienvenu, car, quelle que soit la faction jouée, ce très amusant poulpe était éventuellement en concurrence avec le bien moins onéreux et éventuellement plus rentable Croiseur C-ROC (outre que, pour les Séparatistes, les points économisés étaient toujours bons à prendre pour aligner davantage de Vultures).

 

Or ledit Croiseur C-ROC, comme tous les « petits » vaisseaux immenses qui restent, est cette fois revu à la hausse. Dans ses deux avatars, soit les Contrebandiers du Syndicat (Racailles et Scélérats) et les Corsaires séparatistes, le coût augmente de cinq points, passant à 63 (en dépit des bandeaux d’améliorations différents), ce qui serait donc un équivalent point pour point avec le Trident et paraît sensé. En même temps, la configuration Reconversion corsaire coûte maintenant neuf points de moins, passant à 6, et si l’on choisit cette option alors le C-ROC coûte en fait moins cher relativement…

 

Mais le Croiseur de classe Gozanti coûte de son côté plus cher de sept points, que l’on joue la Garnison de la Bordure Extérieure (Empire Galactique) ou les Sympathisants du Premier Ordre : on passe à 67 points d’escadron dans les deux cas. On relèvera au passage que le titre Blood Crow, pour la version impériale, est le seul à être revu à la hausse (de trois points). Il faut croire que ça se montrait efficace, et davantage que je ne l’imaginais… Peut-être, au passage, le talent Encerclement Marg Sabl a-t-il été pris en compte ? Le fait que ce talent procure un bonus au déploiement en jeu s’associe bien avec le caractère de transport du Gozanti

 

Cependant, l’augmentation de coût la plus élevée porte clairement sur le Transport moyen GR-75. Dans sa version rebelle (Réfugiés de la Base Écho) comme dans sa version résistante (Volontaires de la Nouvelle République), le vaisseau coûte désormais dix points de plus, passant à 65. Mais je crois que j’en suis en fait un peu moins surpris qu’en ce qui concerne le Gozanti. Le GR-75 n’est pas exactement un chantre de l’oblitération de l’ennemi, mais il peut procurer des options de soutien très intéressantes…

 

 

Il existe une autre figurine épique, cependant, qui n’est pas un vaisseau immense – et c’est l’Anneau d’hyperpropulsion de classe Syliure, apparu dans l’extension républicaine Actis Êta-2, avec un seul « pilote » à ce jour, la Liaison de contrôle TransGalMeg ; et celle-ci coûte trois points de moins, passant à 2.

 

Mais l’amélioration « hyperdrive » associée, Hyperdrive Syliure-31, coûte trois points de plus. Et comme à ce jour l’une ne va pas sans l’autre, au fond rien ne bouge…

 

Cela augure peut-être de quelque chose à l’avenir ? Mais je ne me sens vraiment pas de spéculer là-dessus…

 

 

On peut maintenant passer aux améliorations épiques, et d’abord aux armes.

 

On compte trois réductions, ici, et la première porte sur les Torpilles auto-guidées apparues avec le Trident : elles coûtent deux points de moins, passant à 8 – ce qui paraît cohérent : c’est une amélioration amusante, mais elle a pas mal de failles et coûtait donc sans doute un peu trop cher.

 

Puis deux points d’accroche évoluent à la baisse : la Batterie de ciblage coûte un point de moins, passant à 5, et la très onéreuse Batterie turbolaser coûte trois points de moins, passant à 10 – ce qui fait qu’elle demeure la batterie la plus chère, mais d’un point seulement. Les deux améliorations sont utiles, et ces réductions sont bienvenues.

 

 

On peut maintenant passer aux personnalisations de vaisseaux – dont deux ont déjà été mentionnées, la configuration Reconversion corsaire et le titre du Gozanti Blood Crow.

 

Ce dernier est donc une exception, car tous les autres titres concernés par cette mise à jour évoluent à la baisse. Tantive IV (pour la Corvette corellienne CR90 rebelle) et Vector (pour le Gozanti impérial) coûtent désormais un point de moins, passant respectivement à 5 et 7 (et le second au moins n’est franchement pas dégueu) ; Jaina’s Light (Corvette corellienne rebelle) et Assailer (Raider impérial) coûtent deux points de moins, passant à respectivement à 4 et 5 (là encore, ce dernier surtout est pas mal) ; mais la diminution la plus marquée porte sur Dodonna’s Pride (Corvette corellienne rebelle), qui baisse de quatre points, passant à 4, et il est tout à fait pertinent. La Garde alderaanienne est donc particulièrement gâtée, avec trois titres qui coûtent moins cher, en complément des 12 points de réduction pour le vaisseau en lui-même.

 

Reste un titre un peu à part, qui est en même temps une amélioration de commandement, et c’est la version épique de Prototype de Blade Wing B6, pouvant équiper un B-Wing A/SF-01 (rebelle, donc), apparue dans l’extension Cellule Phoenix : huit points de moins, ça passe à 4 seulement ! Je ne la voyais pas venir, celle-là, parce que ce titre a clairement du potentiel, bien davantage que sa fade itération pour le jeu standard…

 

Et reste à envisager deux améliorations de type cargaison : les Scanners amplifiés coûtent un point de moins, passant à 7, OK, mais le coût des Boucliers adaptables est littéralement divisé par deux, passant de 10 à 5 ! Ce qui pourrait être intéressant : cette amélioration était probablement trop chère, et d’autant plus que les slots de cargo sont rares et précieux, le plus souvent, incitant à privilégier des améliorations plus constantes… OK !

 

 

On peut maintenant passer au personnel embarqué – et je vais d’abord m’empresser de mentionner une chose qui n’apparaît pas sur ce tableau : il a été confirmé que l’équipage épique Asajj Ventress régénère bien sa Force normalement. Ouf !

 

Du côté des équipages/commandement, autrement, les Rebelles sont à la fête, puisqu’ils sont les seuls à connaître ici des buffs, et trois tout de même : Jan Dodonna coûte un point de moins, passant à 3 ; puis Carlist Rieekan coûte deux points de moins, passant à 4 ; enfin Raymus Antilles coûte quatre points de moins, passant à 8. Bon, honnêtement, ce ne sont pas mes équipages épiques préférés, hein… Les deux derniers au moins me paraissaient bien trop chers, et je n’en suis guère plus fan maintenant, mais ils paraissent tout de même plus cohérents à ce niveau.

 

Plus notable à mes yeux, quatre équipes génériques ont également vu leur coût en points baisser : l’Équipe de communication coûte un point de moins, passant à 7 ; puis l’Équipe d’artificiers et les Spécialistes en artillerie coûtent trois points de moins, passant tous deux à 5 ; enfin, les Experts des senseurs coûtent quatre points de moins, passant à 6. Si l’Équipe d’artificiers me paraît en dessous, les trois autres équipes concernées ont toutes leur intérêt, et je dirais plus spécialement l’Équipe de communication et les Experts des senseurs, or la réduction sur ces derniers est tout de même très marquée !

 

 

Reste enfin les capacités de pilotes, qui ici correspondent toutes à des améliorations de type commandement « pures », c’est-à-dire non associées à un emplacement d’équipage.

 

On constate une hausse, exceptionnellement : le Commandant jedi, pour la République, coûte un point de plus, passant à 4 – ce qui semble approprié.

 

Sinon, Chasseur de cuirassés coûte trois points de moins, passant à 3. OK.

 

Puis ce sont les cartes épiques apparues dans les nouveaux paquets d’escadron qui sont concernées. Dans Cellule Phoenix, pour l’Alliance Rebelle, nous avions Escadron Phoenix, qui coûte désormais un point de moins, passant à 4 – c’est intéressant, avec cette possibilité de former une patrouille vraiment unique.

 

Pour l’Empire Galactique, et Académie Skystrike, Escadron de l’Ombre coûte deux points de moins, passant à 4 également – OK, mais je me demande s’il n’aurait pas fallu aller un peu plus loin…

 

Enfin, les deux cartes apparues dans Fugitifs et collaborateurs et permettant de jouer des Racailles dans des listes d’autres factions ont également été revues à la baisse… et de manière très marquée : quatre points de moins pour Prime et Pour l’argent ! Ce qui situe ces deux améliorations à un point d’escadron seulement, dorénavant… On sent comme un signal : ces cartes sont faites pour que l’on s’amuse, alors lâchons-nous !

 

 

Et voilà.

 

Difficile d’évaluer dans le détail l’impact de ces changements de points, mais à vue de nez il y a quelques cadeaux sympathiques.

 

Et il y a aussi qu’AMG semble de la sorte se positionner en faveur du jeu épique, qui avait bien trop longtemps été délaissé par FFG – ce qui est plutôt rassurant, dans un contexte encore très incertain.

 

Quoi qu’il en soit, au bout de neuf articles, ouf, j’en ai enfin fini avec l’examen des nouveaux coûts, etc., résultant de la mise à jour de septembre 2021. Je peux maintenant passer à autre chose – et tout spécialement à la chronique des extensions La Fureur du Premier Ordre et Y-Wing BTA-NR2. Restez tunés !

 

Random Academy Pilot est en partenariat avec la boutique Maxi Rêves, sise à Abbeville (et que vous pouvez aussi retrouver sur sa page Facebook ici) !

 

Cela signifie que, si vous créez un compte chez Maxi Rêves, vous pouvez contacter le gérant pour l’informer de ce que vous venez de ma part. Cela vous permettra d’obtenir une remise globale de 10 % sur toute la boutique !

 

Merci à Maxi Rêves pour son soutien !

 

Et à bientôt...

 

 

Commenter cet article