Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

To bid or not to bid ?

Publié le par Nébal

 

Le 9 septembre dernier, dans le cadre de la Ministravaganza, AMG a fait un live sur sa chaîne Twitch concernant l’avenir de X-Wing. Pas mal de choses y ont été annoncées, à plus ou moins long terme, dont de premières « révélations » sur les prochaines extensions, qui feront l’objet d’un autre article. Il y a eu aussi quelques trucs concernant le jeu organisé, pas grand-chose pour être honnête, et je ne sais pas si je développerai davantage à cet égard.

 

Ce qui m’intéresse aujourd’hui, ce sont les modifications concernant les règles qui ont été annoncées lors de ce stream. Et mine de rien, il y a des choses très importantes, ici...

 

CAVEAT

 

 

Mais, avant d’entrer dans le vif du sujet, je me dois de faire quelques avertissements généraux. En effet, ces changements, comme trop souvent hélas, quel que soit le jeu en cause, ont pu entraîner une forme de surréaction, parfois limite haineuse, voire pas limite du tout, et en tout cas plus qu’à son tour puérile. Lire le chat du stream, en ce qui me concerne, était une expérience à peu près aussi déprimante que regarder la liste des Trending Topics sur Twitter... La critique est toujours légitime – le refus par principe de tout changement ne l’est pas. Et, à titre personnel, si je vais rapidement discuter de certains de ces points, je vais tout de même tâcher de me montrer ouvert et bienveillant – prêt, au moins, à mettre ces changements à l’épreuve. Je n’ai à vrai dire pas forcément des idées bien arrêtées sur ces questions, parfois... À première vue, je suis parfois intrigué, parfois sceptique, mais je vais tout de même faire en sorte de demeurer positif et constructif, dans la mesure du possible. Quoi qu’il en soit, je vous encourage à en débattre, et serai ravi de lire vos avis sur ces différents sujets.

 

Mais un dernier point : la surréaction dont je parlais à l’instant a parfois pris cette forme très caricaturale du genre « C’est la fin du jeu », voire « Je vais vendre mes figurines ». Et là, je dois dire, moi qui suis plutôt de nature pessimiste pourtant, j’en tire la conclusion exactement inverse.

 

Ces derniers mois ont été... un peu « difficiles », dans la communauté. Au-delà du seul contexte de la pandémie, qui certes aggrave tout, divers signaux, interprétés correctement ou non, ont pu paraître assez inquiétants quant à l’avenir du jeu – de la communication très limitée d’AMG, qui n’a toujours pas son site annoncé de longue date, au limogeage de l’essentiel de l’équipe créative antérieure, en passant par l’annonce assez rude à digérer concernant l’arrêt de tout nouveau développement pour Armada, ou encore l’annonce d’une hausse globale des prix, tandis que les ajustements des points d’escadron se font attendre depuis trop longtemps...

 

Certains espéraient d’ailleurs qu’ils auraient lieu dans ce stream, mais non – ce serait en principe pour la fin du mois... et avec une annonce guère surprenante en prime, mais tout de même un peu problématique : AMG lâche l’affaire pour le générateur d’escadrons officiel, les mises à jour des points ne seront désormais communiquées que via les pdf. Et là, je dois dire que cette annonce me chagrine quand même un peu : les joueurs vétérans avaient déjà l’habitude de recourir à d’autre solutions, non officielles, comme Yet Another Squad Builder, mais on avouera que ce n’est pas le plus encourageant des signaux pour de potentiels nouveaux joueurs !

 

Bref : ces derniers temps, et encore pour partie dans ce stream, il y avait pas mal de trucs qu’on pouvait légitimement juger inquiétants pour l’avenir du jeu.

 

Maintenant, la question du générateur d’escadrons mise à part, ce stream m’incite plutôt à me montrer relativement confiant, en fait. À vrai dire, c’est précisément le fait que les annonces ne se soient pas cantonnées à quelques révélations concernant les futures extensions (toujours développées initialement par FFG à ce stade), mais aient également inclus des points de règles, et pas des moindres, qui me porte à croire que, si la transition entre FFG et AMG, dans ce contexte, n’était guère aisée, les développeurs n’en continuent pas moins de travailler sur le jeu, avec une vision à long terme. C’est à débattre, bien sûr, mais, s’il faut donc interpréter des signaux, je crois que celui-ci est positif – quelle que soit l’opinion de chacun quant au contenu exact de ces révisions. Mais peut-être que je pèche par optimisme, hein...

 

Ceci étant posé, lors de ce stream ont été annoncées trois altérations majeures des principes du jeu tels qu’on les connaissait et pratiquait jusqu’à présent ; elles portent sur la fin de partie, le bid, et la limitation voire le bannissement de certaines cartes.

 

LA FIN DE PARTIE

 

 

La première annonce porte sur la fin de partie. Et ici il faut rappeler une chose d’emblée : depuis le début (et j’entends par-là même la v1 !), les règles officielles ne prévoient rien d’autre, pour la fin de partie, que l’élimination totale des vaisseaux d’un joueur – ce n’est qu’alors, en théorie, que la partie s’achève, le vainqueur étant le survivant.

 

Et comme on l’a exprimé lors de ce stream, c’est un système assez absurde – et on imagine bien des as se tournant autour pendant des heures sans que l’un ne parvienne jamais à éliminer l’autre. Bien sûr, c’est là une caricature, et dans les faits personne ne joue ainsi...

 

De fait, nous avons l’habitude, tous autant que nous sommes, de fixer la fin de la partie selon une mesure horaire de 75 minutes. Plus précisément, quand les 75 minutes se sont écoulées, on achève le tour en cours, après quoi on détermine le vainqueur en faisant la somme des points marqués pour les vaisseaux détruits ou réduits à la moitié de leurs points de vie (avec salve finale en cas d’égalité). Mais il importe de rappeler que ce système, s’il est bien officiel à sa manière, relève en principe des règles de tournoi, même si on y fait couramment appel en jeu casual.

 

La solution « simple » aurait sans doute été de généraliser ces principes quant à la fin de partie, en les sortant des seules documentations de tournoi. Ce n’est pourtant pas ce qui a été décidé par AMG.

 

En lieu et place de cette limitation horaire, AMG a préféré partir sur un nombre de tours fixe. La limite de base est fixée à douze tours de jeu, avec une possibilité d’aménagement : les deux joueurs peuvent se mettre d’accord pour jouer seulement neuf tours, ou jusqu’à quinze tours.

 

Cela remplacera-t-il l'ancien système de tournoi ? Pas sûr, il y a là aussi une incertitude, j'ai lu les deux réponses...

 

En mettant de côté cette possibilité d’aménagement (assez étonnante ?), le choix d’une limite à douze tours n’est pas anodin. Nous en avons peut-être perdu l’habitude avec Tabletop Simulator, où l’on peut déplacer toute une nuée en trente secondes, mais sur un tapis de jeu, ça prend plus de temps. Sur TTS, on jouera souvent douze tours voire plus dans une limite à 75 minutes – sur table, je pense que l’on n’atteint que bien plus rarement ce nombre de tours quand sonne la cloche... Du coup, globalement, je tends à croire que cette nouvelle règle, en présentiel du moins, tendra à allonger la durée des parties – et je ne suis vraiment pas certain que ce soit une très bonne idée...

 

Maintenant, il y a des arguments en faveur de cette règle – et légitimes. Une limite en nombre de tours est probablement plus rassurante pour un joueur débutant, et/ou un peu lent à manipuler ses figurines, elle permet de ne pas le sanctionner pour son manque d’expérience : quand on souhaite intégrer de nouveaux joueurs, c’est à n’en pas douter une bonne chose.

 

En sens inverse, même si l’on doit toujours tabler, et dans la très grande majorité des cas on fait bien, sur l’honnêteté et le fair-play de l’adversaire, il n’en reste pas moins vrai que certains joueurs peu scrupuleux sont portés à « jouer au temps » quand ils sont dans une bonne position – et ce système de nombre de tours fixe annihile complètement ce risque.

 

Je suis mitigé. Je vois les raisons d’un tel système, mais crains un peu que certaines parties s’éternisent un peu trop (si cela s'applique en tournoi, surtout). Mais pourquoi pas ? On verra à la pratique.

 

LE BID

 

 

Le second changement majeur est incontestablement celui qui a suscité le plus de réactions, et les plus extrêmes : l’abolition du système du bid.

 

Pour mémoire, et cette fois ce point de règles figurait bien dans le Rules Reference, dans un jeu standard à 200 points d’escadron, on n’était pas obligé de remplir ces 200 points, on pouvait choisir d’en jouer moins, par exemple 196, ou que sais-je. Cette différence de points était appelée bid – dans l’exemple que je viens de citer, il y avait un bid de quatre points.

 

Or avoir un bid conférait un certain avantage : lors de la mise en place, le statut de premier joueur était déterminé par le joueur dont la liste était la moins coûteuse, autrement dit celui qui avait fait le plus gros bid (et en cas d'égalité, on tirait au sort celui qui prendrait la décision). Or ce choix pouvait avoir des conséquences énormes sur la partie. Typiquement, les joueurs d’as, surtout, étaient portés à faire un bid conséquent afin d’avoir l’assurance de jouer en second – mais, en même temps, des listes comme le Spamtex reposaient aussi beaucoup sur ce choix, et on a vu la course au bid entre différents avatars de cette liste, jusqu’à dix, douze points de bid, ou plus encore...

 

D’une manière ou d’une autre, le bid était donc récompensé, pour certaines listes du moins. Ce qui n’était pas sans poser problème. D’une part, l’avantage conféré par le bid, dans les listes appropriées, avait quelque chose d’exponentiel, disons – en récompensant le joueur sans doute au-delà du sacrifice accompli en ne se munissant pas d’améliorations surnuméraires ; d’autre part, plus le bid était conséquent, plus on privait le joueur adverse de points à marquer, hors cas de l’élimination totale de la liste ennemie (et pour mémoire le vainqueur marquait bien dans ce cas 200 points, et pas 196 ou que sais-je).

 

Ces problèmes, et d’autres éventuellement, étaient connus et parfois critiqués de longue date. Disons-le : AMG n’a pas sorti ce changement des règles de son cul, cela fait bien des années que l’on en parle, et que des solutions ont été proposées, discutées, jusqu’à présent remisées de côté, et enfin entendues...

 

Adonc, dorénavant, le bid ne récompensera plus le joueur qui choisit d’en faire un : dans tous les cas, le statut de premier joueur sera déterminé aléatoirement – soit ce qui se faisait déjà dans le cas où les deux listes avaient le même nombre de points d’escadron.

 

À noter une petite incertitude, ici : le stream n’a pas été absolument clair quant à l’impact de cette génération aléatoire – le statut de premier joueur est-il décidé pour l’ensemble de la partie, ou bien est-il remis en cause à chaque tour ? Je tends à croire que la première solution est celle qui sera retenue, car c’est la plus simple et elle ne changerait au fond rien pour les listes qui ne jouaient pas de bid de toute façon, mais rien de sûr ici, et la deuxième possibilité a ses partisans – qui avancent que ce serait moins injuste, au sens où un joueur ne pâtirait pas tout au long de la partie d’un unique jet de dé au départ (comme il pouvait pâtir auparavant d’un bid plus conséquent de la part de l’adversaire). À vrai dire, à ce compte-là, et c’est une piste évoquée de longue date, on pourrait très bien imaginer une initiative tournante, où le statut de premier joueur changerait à chaque tour... AMG n’a pas été totalement limpide, ici – on verra bien ce qu’il en est...

 

Mais il faut ajouter une chose encore : en fait, le bid sera désormais pénalisé, au sens où les points d’escadron non employés par un joueur... seront automatiquement marqués, dès le début de la partie, par l’adversaire. Cette fois, on vise donc à atténuer le second effet pervers du bid envisagé plus haut.

 

On ne va pas se mentir, c’est un changement majeur. Rien d’étonnant à ce que ce soit celui qui a suscité les réactions les plus sanguines, et les plus extrêmes – c’est tout spécialement à ce moment que le chat s’est enflammé, avec des gens très enthousiastes mais probablement davantage de parfaitement scandalisés. Tout spécialement, nombreux sont ceux qui ont décrété qu’avec pareil système on ne pourrait plus jouer d’as...

 

Je ne suis pas bien sûr de ce que je pense de cette question, à titre personnel. J’entends les arguments de part et d’autre. Le bénéfice obtenu par le bid ne me paraissait pas forcément disproportionné par rapport au sacrifice consenti par l’abandon de points d’améliorations, pour être honnête – mais peut-être par la force de l’habitude. En même temps, je pesais bien, et depuis un bail, combien la course au bid pouvait s’avérer absurde... À tout prendre, je crois que l’idée d’une initiative alternée, si elle peut sembler plus difficile à mettre en œuvre, serait bien la plus juste à tous les égards – mais ça se discute, forcément.

 

Je suis tout à fait enclin à tenter l’expérience, en tout cas. On verra bien !

 

Mais un dernier point tout de même, pas forcément en faveur de ce nouveau système, mais de nature à atténuer certaines réactions qui me paraissent donc excessives : l’abandon du bid signifie-t-il bel et bien la fin du jeu d’as ? Nombreux sont ceux qui l’ont avancé comme si c’était une évidence. Mais, personnellement, je n’en suis vraiment pas convaincu. Parce que le nouveau système incitera notamment à jouer des améliorations de valeur sur des as qui jusqu’alors devaient s’en passer en raison de la course au bid. Est-ce la fin de Soontir Fel ? ou de Kylo Ren ? ou d’Anakin Skywalker ? Non, les gens, non, du moins je ne le crois pas – parce qu’on les verra couramment mieux équipés, et parfois sacrément mieux... Douze points d’améliorations en plus dans une liste d’as ? Il y a le potentiel pour faire encore de sacrés trous dans la liste adverse !

 

UNE LISTE DE CARTES BANNIES OU LIMITÉES

 

 

Le dernier point de règles à aborder porte sur l’idée, mais peut-être à plus long terme (pas avant début 2022, si je ne me trompe), d’une liste de cartes bannies ou limitées.

 

Et de ces trois changements, c’est en vérité celui qui me paraît le plus difficile à justifier – précisément parce que la v2 avait initialement été conçue de sorte à avoir les outils pour éviter que des cartes, de pilotes ou d’améliorations, soient de nature à déséquilibrer le jeu, et dans la durée. C’était après tout une justification fondamentale de la mise à jour périodique des points d’escadron et des emplacements d’améliorations (et donc de leur absence sur les cartes).

 

En outre, dans une optique plus compétitive, le format hyperespace était justement conçu pour être un format contraint, dans lequel certaines cartes seraient illégales.

 

Dès l’instant que nous disposions de ces deux outils, aussi imparfaits fussent-ils (même si, en ce qui me concerne, le principal problème à ce jour est précisément que les points d’escadron, les emplacements d’améliorations et la légalité en hyperespace n’aient pas été révisés depuis bien trop longtemps...), la pertinence d’une liste de cartes bannies ou limitées me paraît... disons « étonnante ».

 

Notez bien, quand je fais part de mon scepticisme, ici, ou plutôt de ma perplexité, cela n’équivaut pas à un rejet en bloc de ce nouveau principe. Je m’interroge simplement sur ce qui le fonde. La mise à jour des points d’escadron et des emplacements d’améliorations demeure après tout de rigueur, si elle se fait attendre depuis trop longtemps, et j’avais le sentiment qu’elle était suffisante pour corriger les excès du méta, d’une manière jamais totalement satisfaisante, c’est sans doute impossible, mais globalement satisfaisante – et souple (vous avez déjà joué à Warhammer 40,000, à tout hasard ? X-Wing s’en sort très bien, ici...).

 

Et je m’interroge sur la pérennité du format hyperespace, au regard de l’idée de cette liste. En même temps que le format étendu me paraît par définition devoir inclure tout le matériel disponible pour le jeu – même si, en fin de compte, cela ne va en fait pas de soi, et, certes, ce système de bannissement n’a rien d’une lubie, il est fréquent dans d’autres jeux où l’on s’en accommode très bien... en même temps que, bon, en casual, on pourra s’en cogner les steaks, de cette liste, si l’on y tient. Clairement, la question se pose pour le jeu compétitif.

 

J’ai donc un peu de mal à comprendre la logique à l’œuvre, ici... Mais je serai ravi de lire vos ressentis à cet égard.

 

 

Et pour l’ensemble des points discutés dans cet article, bien sûr.

 

De quoi l’avenir sera-t-il fait ? On verra bien – mais que l’on soit enthousiaste à l’idée de ces changements ou pas, j’ai tout de même davantage le sentiment qu’il y a un avenir, par rapport à il y a quelques jours encore. C’est déjà quelque chose, non ?

 

On se retrouve bientôt pour causer des futures extensions...

 

 

Random Academy Pilot est en partenariat avec la boutique Maxi Rêves, sise à Abbeville (et que vous pouvez aussi retrouver sur sa page Facebook ici) !

 

Cela signifie que, si vous créez un compte chez Maxi Rêves, vous pouvez contacter le gérant pour l’informer de ce que vous venez de ma part. Cela vous permettra d’obtenir une remise globale de 10 % sur toute la boutique !

 

Merci à Maxi Rêves pour son soutien !

 

Et à bientôt...

 

 

Commenter cet article

Vlad 13/09/2021 21:42

Je me demande s'il pourrait pas y avoir une mécanique comme sur Armada, où le 1er joueur ne tourne pas mais où le deuxième joueur part avec un avantage pour compenser (Enfin, là visiblement, le joueur le mieux placé est le deuxième joueur, donc ce serait plutôt l'inverse).

Un peu comme au go où pour compenser l'avantage d'un coup d'avance du premier joueur, le deuxième part avec 4.5 points d'avance (c'est beaucoup au go :D Ca fait presque une avance de 5% à rattraper).

Nébal 14/09/2021 00:17

Je ne connais ni Armada ni le go, mais je te crois ! ;)

Marine 13/09/2021 12:50

Assez d'accord, le bid va pas me manquer et je comprends pas les réactions epidermiques et aussi violentes. Je préférerais perso un 1er joueur qui tourne en cours de partie, ça peut être très intéressant je vois ça sur des jeux de plateaux.

Sur la fin de partie c'est intéressant : c'est ce que j'aime dans les scénarios ça fait des parties plus efficaces et plus intenses, là la fin de partie est fixée par un élément : les navettes qui sont sorties, les ogives qui ont tarversé le champ de bataille...

Sur le bannissement de certaines cartes je suis sceptique les mécaniques actuelles ont l'air de bien marcher (et je ne vois pas du tout quelles cartes mériteraient un bannissement) d'autant que ces derniers temps je joue sur des soirées et je trouve que même Vador mérirterait une petite baisse de points.

Nébal 14/09/2021 17:20

Oui, je me posais la question, mais je suppose que cette interprétation est la bonne.

Brenet 14/09/2021 15:13

En passant parmi les cartes révélées lors de l'évènement il y a The Child (Grogu) qui réponds à la question qu'on se posait sur Asajj Ventress et la récurence de sa force. Grogu ne regagne pas de force de manière récurrente et c'est dans ce cas là marqué explicitement dans le texte de la carte.

Nébal 13/09/2021 13:46

D'accord avec tout ça.