Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Club Silencio

Publié le par Nébal

 

Cela faisait quelque chose comme un mois et demi que je n’étais pas retourné voir les Wookies Bordelais – et, depuis lors, soit mon article/vidéo Noblesse oblige, je n’ai pas eu la moindre occasion de jouer… et je le regrette. Il était bien temps d’y refaire un saut !

 

Mais qu’y jouer ? Mon premier réflexe a été de me dire qu’il fallait que je teste le tout nouveau tout chelou Chasseur de classe Nantex – et même en deux exemplaires, tant qu’à faire. Mais voilà, il y a un tournoi à Saintes samedi prochain, et je ne me sentais pas d’y amener ces Séparatistes bizarres sans les avoir testés plus qu’un peu… Je me suis dit qu’il valait mieux que je cherche autre chose, une liste Hyperespace plus aisée à prendre en main, et éventuellement jouable du coup lors dudit tournoi – ce qui me laissait une bonne marge dans diverses factions.

 

Ayant joué récemment surtout Empire Galactique et Séparatistes, j’avais de fait envie d’aller voir un peu ailleurs. Je suis donc retourné au Premier Ordre, car il y avait un archétype de liste assez couillon que je n’avais jamais eu l’occasion d’essayer et qui me titillait un peu depuis pas mal de temps : une liste à trois Silencers. Pourquoi pas ? Allez, on essaye.

 

Silencio.

 

 

Au passage : il y a de plus en plus de monde, aux Wookies, et ça fait sacrément plaisir – il y a plein de nouveaux joueurs qui sont arrivés ces derniers mois, doublant à vue de nez les effectifs réguliers antérieurs. Cool !

 

MA LISTE (PREMIER ORDRE, 200 POINTS)

 

 

Adonc : une liste du Premier Ordre à trois Silencers. Qui sont d’excellents vaisseaux, disons-le d’emblée, parmi les meilleurs du jeu en ce qui me concerne, avec un profil à mi-chemin du Défenseur TIE/d et de l’Intercepteur TIE/in, un très bon cadran de manœuvres bien adapté, et une chouette capacité spéciale, Autopropulseurs, en fait précisément la même que celle de Soontir Fel et compagnie, qui, en offrant la possibilité d’un tonneau ou d’une accélération rouges après toute autre action normale, autorise le châssis à jouer du double repositionnement souvent caractéristique des as.

 

Et, trois Silencers, mine de rien, ça laisse plusieurs options envisageables, passablement différentes : il faut faire des choix. De mon côté, j’ai abouti à une liste très simple formellement, puisque, sur mes trois pilotes, il n’y en a qu’un seul qui dispose d’une amélioration, et c’est Kylo Ren, avec Haine. Pour le reste, je me suis décidé pour « Blackout » et un Pilote d’essai du Premier Ordre à poil – même si je me suis posé la question de « Recoil » avec Prédateur ; mais je redoutais que ce dernier soit un peu trop tordu et pas assez constant pour en valoir le coup… Remplacer ce dernier par un générique Pilote d’essai du Premier Ordre me laissait la place pour aligner les deux Silencers à valeur d’initiative 5, et en collant Haine à Kylo – ce qui me paraissait préférable.

 

 

Mon premier TIE/vn Silencer est donc, forcément, Kylo Ren (76). Il est cher, certes – mais il est tellement bon ! Pas pour sa capacité spéciale Je vous montrerai le Côté Obscur, cela dit ; je ne la trouve vraiment pas terrible, et, si j’ai pu m’en servir en v1, ça ne m’a jamais paru vraiment pertinent en v2 – aussi vais-je faire l’économie de la dissertation sur cette carte d’état.

 

Non, les vrais atouts de Kylo Ren sont ailleurs : sa valeur d’initiative de 5, on ne fera pas mieux sur ce châssis, et ses deux marqueurs de Force – qu’il serait trop souvent dommage de gaspiller pour Je vous montrerai le Côté Obscur. Ces marqueurs fiabilisent le vaisseau aussi bien en attaque qu’en défense, et c’est toujours bon à prendre.

 

 

Et parce que c’est toujours bon à prendre, j’ai donc assigné à Kylo Ren la seule amélioration de cette liste, qui est logiquement le pouvoir de la Force (et du Côté Obscur) Haine.

 

Le Silencer étant un petit socle (en dépit de sa figurine pas exactement à l’échelle…), cette amélioration coûte toujours trois points d’escadron seulement sur Kylo, là où elle a grimpé en juillet pour les socles moyens et surtout les gros socles (sorry, Dark Maul et Asajj Ventress…).

 

L’effet de Haine est très simple : chaque fois que Kylo subit des dégâts, il récupère autant de marqueurs de Force. Dans la mesure où, comme tous les autres Jedi et Sith, il n’en récupère normalement qu’un seul par tour, c’est un bon moyen de ne pas se montrer excessivement timoré dans la dépense de ces précieux marqueurs – et, en défense notamment, cela peut sauver la vie à notre apprenti tourmenté ; fonction de l’initiative, cela peut aussi le rendre plus agressif… Ça me paraît toujours un choix pertinent, sur un pilote tel que Kylo Ren.

 

Lequel représente donc en tout 79 points d’escadron.

 

 

Deuxième Silencer de la liste : « Blackout », qui est lui aussi à valeur d’initiative 5, et coûte 63 points d’escadron – soit treize de moins que Kylo, tout de même.

 

« Blackout » a en outre une chouette capacité spéciale… du moins sur le papier. Je ne sais pas si c’est que je suis victime d’une malédiction, mais je n’ai que très rarement été en mesure d’en bénéficier, chaque fois que j’ai joué ce pilote. Son titre sur la carte est « Pilote d’essai malchanceux », en outre, et je dois dire que, chaque fois que je l’ai joué, il a fait « plop ! » très vite – cette soirée n’a hélas pas constitué une exception…

 

Mais, donc, cette capacité spéciale : quand il effectue une attaque, si celle-ci est gênée par un obstacle, alors le défenseur lance deux dés de défense en moins.

 

C’est du coup une variante Premier Ordre et plus radicale de la capacité de Wedge Antilles ou du talent Manœuvre improbable. Il serait tentant de l’associer au talent Tir habile, histoire de rentabiliser au max l’avantage obtenu en tirant avec un obstacle sur la voie, mais je n’en avais pas la place ici – tant pis…

 

 

Pour le dernier Silencer de cette liste, ça ira plus vite : nous parlons d’un générique, en l’espèce le Pilote d’essai du Premier Ordre (un collègue de « Blackout », du coup). Il n’a pas de capacité spéciale, forcément, mais sa valeur d’initiative de 4 pour 58 points d’escadron en fait une option tout à fait séduisante – c’est le coût de « Recoil », au passage, sans la capacité spéciale de ce dernier ; mais comme celle-ci n’a d’effet qu’à la condition de l’associer à une amélioration comme Prédateur, eh bien, voilà…

 

Ce qui nous fait donc une liste à 200 points d’escadron tout rond.

 

Et, oui, j’aurais probablement dû prendre un bid. C’est trop souvent contre ma religion, et c’est sans doute un tort. Cela dit, ici, à moins de dégrader « Blackout » en un second Pilote d’essai du Premier Ordre, je ne pouvais tailler dans le pseudo-gras qu’en ôtant Haine de Kylo Ren, ce qui ne m’aurait rapporté que trois points – je n’étais pas convaincu que ça en valait la peine, mais je suppose que ça se discute…

 

Voici, en tout cas, le résumé très bref de cette liste très simple :

 

TIE/vn Silencer – •Kylo Ren – 79

•Kylo Ren – Apprenti tourmenté (76)

Haine (3)

 

TIE/vn Silencer – •« Blackout » – 63

•« Blackout » – Pilote d’essai malchanceux (63)

 

TIE/vn Silencer – Pilote d’essai du Premier Ordre – 58

Pilote d’essai du Premier Ordre (58)

 

Total: 200/200

 

Allez, hop !

 

PREMIER ROUND : YVES-MARIE (SÉPARATISTES, 194 POINTS)

 

 

La première partie de la soirée m’a opposé au camarade Yves-Marie – qui, lui, n’a pas hésité à le jouer, le Nantex. Pas le très onéreux Sun Fac, mais de préférence le plus discret Chertek… qui a assurément démontré qu’il savait faire un bon café.

 

Adonc, il s’agissait d’une liste séparatiste à trois vaisseaux – parmi lesquels un gros socle, le brutal Dark Maul à bord de son Infiltrateur Sith (67). Yves-Marie lui a donné le titre Scimitar (4), ainsi que des Bombes à protons (5), et enfin la modification Boucliers améliorés (4). Dark Maul équipé de la sorte représente en tout 80 points d’escadron.

 

Les deux autres vaisseaux, des petits socles donc, avaient tout deux un profil plus ou moins as, en dépit d’une valeur d’initiative de 4 seulement. Nous avions tout d’abord le Général Grievous à bord de son Chasseur Belbullab-22 (44). Sa capacité spéciale est rentabilisée par le talent Manœuvre improbable (6), tandis que le titre Soulless One (6) et la modification réservée Blindage en impervium (4) rendent le vaisseau du général bien plus solide. Ce qui nous fait un vaisseau à 60 points d’escadron en tout.

 

Et, enfin, nous avions donc Chertek, pilote de Chasseur de classe Nantex (39). Il est très intéressé par le talent réservé Enchevêtrement (10), qui est incomparablement moins cher sur lui que sur Sun Fac. Mais, tant qu’à faire, Yves-Marie lui a aussi confié le second talent réservé du Nantex, à savoir Déflexion gravitationnelle (5). Ce qui nous fait 54 points d’escadron en tout, et c’est tout à fait raisonnable.

 

Et la liste envisagée globalement fait donc 194 points d’escadron. En voici le résumé :

 

Infiltrateur Sith – •Dark Maul – 80

•Dark Maul – Assassin Sith (67)

Bombe à protons (5)

Boucliers améliorés (4)

Scimitar (4)

 

Chasseur Belbullab-22 – •Général Grievous – 60

•Général Grievous – Cyborg ambitieux (44)

Manœuvre improbable (6)

Blindage en impervium (4)

Soulless One (6)

 

Chasseur de classe Nantex – •Chertek – 54

•Chertek – As opportuniste (39)

Enchevêtrement (10)

Déflexion gravitationnelle (5)

 

Total: 194/200

 

Yves-Marie a subi une petite déconvenue d’emblée, pas exactement ludique : la tige de son Infiltrateur Sith s’est cassée… D’où sa position un peu étrange sur cette photo et plusieurs des suivantes – sur quelques autres, la figurine est tout bonnement absente, vous êtes prévenus !

 

Avec ce bid de six points, la décision quant au premier joueur revenait à Yves-Marie, qui a sans surprise choisi que je jouerais en premier.

 

Nos vaisseaux s’activaient donc dans cet ordre : Pilote d’essai du Premier OrdreChertek + Général Grievous« Blackout » + Kylo RenDark Maul.

 

Et ils s’engageaient dans l’ordre suivant : « Blackout » + Kylo RenDark MaulPilote d’essai du Premier OrdreChertek + Général Grievous.

 

Côté obstacles, nous nous étions tous les deux munis de trois nuages de gaz. Leur placement s’est avéré assez classique, avec un côté gauche du tapis de jeu un poil plus libre que le droit, lequel faisait un couloir à vue de nez plutôt intéressant pour « Blackout ».

 

J’ai placé mes deux autres Silencers vers le centre, avec le Pilote d’essai du Premier Ordre sur ma gauche. En face, Yves-Marie s’est davantage étalé, avec Dark Maul vers le centre, Grievous en face de « Blackout », et Chertek sans vraiment qui que ce soit en face de lui à l’autre bout du tapis de jeu.

 

 

J’ai très vite assigné à mon Pilote d’essai du Premier Ordre la tâche d’occuper (et si possible abattre) Chertek, à qui cela allait très bien, puisqu’il a foncé tout droit d’emblée. Au bord droit du tapis de jeu, Kylo Ren venait offrir son soutien à « Blackout » tandis que le Général Grievous abandonnait ce couloir – Dark Maul, quant à lui, progressait pépère au centre, faisant le cas échéant usage de manœuvres de désoccultation (il avait commencé la partie occulté avec Scimitar).

 

 

Mais on est très vite passé aux choses sérieuses. À gauche, Chertek leurrait sans peine mon Pilote d’essai du Premier Ordre, se tractant lui-même sans chercher à tout prix à faire usage d’Enchevêtrement, ce qui est très certainement l’approche à préférer avec ce talent très spécial. Il faut dire que je me stressais connement en faisant pour ma part un usage un peu trop immodéré des Autopropulseurs

 

Ce qui se vérifiait d’ailleurs également à la droite du tapis de jeu, avec un Dark Maul parti pour être très agressif, tandis que le couard/fourbe Général Grievous restait tranquillou en arrière.

 

Et les premiers échanges de tir ont été très favorables aux Séparatistes : la poisse aux dés verts a forcément opéré, et « Blackout » a très vite quitté le tapis de jeu !

 

Autant dire que c’était très mal engagé de mon côté – et je ne pouvais m’en prendre qu’à moi-même, car je faisais un peu n’importe quoi avec mes Silencers, un peu trop porté que j'étais à jouter quand l’arc-dodging bien compris aurait été sacrément préférable… Ce n'est pas exactement la première fois que ça m'arrive. On est pourtant supposé apprendre de ses erreurs...

 

 

Et Yves-Marie, sans surprise, me lisait très bien. Tandis que je souhaitais sortir de cette nasse avec mes deux Silencers fonçant à vitesse 5, à gauche Chertek se réservait des arcs de tir honnêtes avec son rayon tracteur, tandis qu’à droite Kylo Ren se jetait sur une Bombe à protons opportunément larguée par Dark Maul

 

Et mes vaisseaux ne pouvaient pas tirer sur qui que ce soit – Kylo Ren entrant en collision avec Grievous.

 

Maul, lui, pouvait s’en prendre à Kylo Ren – je l’avais oublié, ce Koiogran 5 de l’Infiltrateur Sith !

 

 

Il était bien temps d’infliger quelques touches de mon côté : mon Pilote d’essai du Premier Ordre avait toujours Chertek aux fesses, mais du moins était-il en mesure de tirer sur Dark Maul… sans faire grand-chose à l’Infiltrateur Sith, hélas.

 

Kylo, lui, s’était retourné (chopant à nouveau du stress au passage…), mais il n’allait pas faire grand-mal à Grievous, loin de lui et bénéficiant de l’aptitude de Soulless One

 

 

Kylo s’est mis à courser Grievous – PARCE QUE. Et mal lui en a pris, forcément, car je l’ai de la sorte précipité sur une deuxième Bombe à protons de Dark Maul – il faut croire que je tenais à les rentabiliser… Bien évidemment, je n’ai rien fait au Belbullab.

 

Mon Pilote d’essai du Premier Ordre, quant à lui, s’est jeté sur Maul – et il avait toujours Chertek aux fesses, idéalement positionné, de sorte qu’il m’a fumé mon deuxième Silencer.

 

À ce stade, Kylo avait pris des coups, et c’est tout juste si j’avais ôté quelques boucliers à Maul (je crois que Grievous était intact malgré plusieurs assauts). Il était bien temps que je concède – alors qu’on n’avait joué qu’une quarantaine de minutes grand max…

 

Et ça, Madame, ça nous fait une Défaite 200-0 dans les dents.

 

Ouch.

 

J’ai très mal joué, et j’ai payé en conséquence. Autant dire que ce massacre n’a pas vraiment démontré la pertinence de ma liste – mais, en fait, cet échec étant dû à mes bêtises diverses et variées, il n’a pas démontré l’inadéquation de cette liste non plus, je suppose…

 

Il faudrait faire mieux, en tout cas.

DEUXIÈME ROUND : JÉRÔME (RÉSISTANCE, 191 POINTS)

 

 

La deuxième partie de la soirée m’a opposé à Jérôme, un de ces nouveaux joueurs arrivés récemment aux Wookies Bordelais, et c'est chouette. Mais ça se sentait, j’imagine, dès la liste, pour le moins problématique...

 

Je suppose toutefois que le mieux à faire, cette donnée bien comprise, est de rendre compte de cette partie malgré tout (la liste n’était tout de même pas aussi problématique que celle de Tom dans mon précédent compte-rendu, qui, à mes yeux, empêchait tout rapport de bataille, car l’équivalent d’un vaisseau en moins déséquilibrait absurdement le match). Simplement, il faut la voir comme une partie d’initiation, car plusieurs aspects cruciaux du jeu étaient un peu flous pour Jérôme – j’ai fait de mon mieux pour l’aider à y voir un peu plus clair, mais, disons-le, je ne suis probablement pas le « prof » idéal… outre que je suis un joueur au mieux médiocre.

 

Adonc, Jérôme jouait une liste de la Résistance, composée de trois vaisseaux, dont deux gros socles, peu ou prou sans améliorations. Et c’était là que le bât blessait d’emblée, notamment concernant Edon Kappehl (64), pilote de Forteresse stellaire MG-100 – car sa capacité spéciale joue avec des engins… dont il n’était pas équipé.

 

Nous avions ensuite un YT-1300 récupéré, en l’espèce Han Solo (71), à poil – ce qui se tiendrait davantage, dans l’absolu, ne serait-ce que pour son initiative de 6.

 

Et, enfin, il y avait un X-Wing T-70, piloté par Ello Asty (56). Il bénéficiait de la seule amélioration dans cette liste : la configuration gratuite S-Foils intégrés (0). Hélas, Jérôme n’a fait usage, ni de cette configuration, ni de la capacité spéciale du pilote, dans cette partie…

 

La liste faisait en tout 191 points d’escadron, et en voici le résumé :

 

YT-1300 récupéré – •Han Solo – 71

•Han Solo – Contrebandier blasé (71)

 

Forteresse Stellaire MG-100 – •Edon Kappehl – 64

•Edon Kappehl – Crimson Hailstorm (64)

 

X-Wing T-70 – •Ello Asty – 56

•Ello Asty – Born to Ill (56)

S-Foils Intégrés (dépliés) (0)

 

Total: 191/200

 

 

Là encore, le (très) gros bid laissait à Jérôme le choix du premier joueur, et il a lui aussi décidé que je jouerais en premier.

 

Nos vaisseaux s’activeraient donc dans cet ordre : Edon KappehlPilote d’essai du Premier Ordre« Blackout » + Kylo RenEllo AstyHan Solo.

 

Et ils s’engageraient dans l’ordre suivant : Han Solo« Blackout » + Kylo RenEllo AstyPilote d’essai du Premier OrdreEdon Kappehl.

 

Jérôme ne s’était pas muni d’obstacles, mais on lui a prêté trois gros astéroïdes, complétant mes trois nuages de gaz.

 

Mon placement était à peu de choses près le même que lors de ma partie contre Yves-Marie. Jérôme a déployé sa Forteresse stellaire dans le bord opposé du tapis de jeu, avec Han Solo un peu en avant (du fait de sa capacité spéciale), mais pas au point où ce serait trop imprudent. Ello Asty, enfin, était en gros au centre de la zone de déploiement de Jérôme.

 

Cependant, il a très vite choisi d’avancer Han Solo, plus imprudemment pour le coup… et sans toujours penser à la rotation (rouge...) de sa tourelle, ce qui se répéterait plusieurs fois par la suite, le stress étant de la partie.

 

 

Cela dit, j’avais une cible plus tentante : Edon Kappehl. D’autant que « Blackout » était bien placé face à lui, avec un nuage de gaz qui déclenchait sa capacité spéciale.

 

 

Une situation qui s’est reproduite au tour suivant. Tandis que mon Pilote d’essai du Premier Ordre passait au large pour évacuer un stress tenace. Kylo s’exposait à la Forteresse stellaire, mais était bien placé pour s’en prendre à Ello Asty, alors…

 

 

Il s’y est tenu le tour suivant, mais, pour « Blackout », il était plus simple (et moins dangereux) de s’en prendre cette fois à Han Solo. Même si changer ainsi de cible n'est que rarement une bonne idée.

 

 

Or un coup critique mal placé a très vite nui à mon Silencer, qui s’est retrouvé à accumuler le stress… ce qui n’est jamais très cool avec un vaisseau de ce type. Et il s’en est suivi une nécessaire poisse aux dés verts : il a nouveau quitté le tapis de jeu… Bien pour Jérôme !

 

 

Cela dit, ses vaisseaux tiraient tous la gueule à ce stade... La cible la plus évidente pour moi était Edon Kappehl, dont je pouvais me débarrasser sans lui laisser l’occasion de riposter : la Forteresse stellaire MG-100 est partie en fumée.

 

 

À ce stade, nous avions tous les deux perdu un vaisseau – mais mes deux Silencers survivants étaient peu ou prou intacts, là où il ne restait qu’un point de coque à Ello Asty et deux ou trois sur Han Solo. J’en avais donc acquis la moitié des points pour chacun.

 

Nous avions pris notre temps lors de chaque tour, aussi en étions-nous encore là quand l’horloge a sonné.

 

Victoire, donc, 127-63, ce qui n’a très certainement rien de glorieux (et, ouais, j’ai encore perdu « Blackout »…). Mais j’espère que cette partie un peu tuto a été malgré tout intéressante et utile pour Jérôme, et à charge de revanche !

 

TROISIÈME ROUND : PHILIPPE (ALLIANCE REBELLE, 199 POINTS)

 

 

La troisième et dernière partie m’a opposé au camarade Philippe. Hélas, pressés par le temps, nous avons dû l’interrompre prématurément… Cette soirée n’était décidément pas très propice aux rapports de bataille, et j’espère que cet article/vidéo n’est pas totalement vain, mais… Bon.

 

Philippe jouait une liste assez simple formellement lui aussi, de l’Alliance Rebelle cependant, mais avec trois vaisseaux également et somme toute assez peu d’améliorations.

 

Il y avait un gros socle, qui était un Cargo léger YT-1300 modifié, piloté par l’outsider (mais sacrément intéressant) Lando Calrissian (80) ; il embarquait en équipage son compère Nien Nunb (5), et représentait donc en tout 85 points d’escadron.

 

Nous avions ensuite deux petits socles. Le premier était un X-Wing T-65, piloté par nul autre que la légende Luke Skywalker (62), avec ses capacités défensives impressionnantes – à poil, parce qu’il n’avait au fond pas besoin de quoi que ce soit de plus.

 

Enfin, nous avions un B-Wing A/SF-01, qui était Braylen Stramm (51). Lui disposait d’un talent, Tireur hors pair (1) en l’espèce, pour un coût total de 52 points d’escadron.

 

La liste dans sa globalité représentait 199 points d’escadron, et en voici le résumé.

 

Cargo léger YT-1300 modifié – •Lando Calrissian – 85

•Lando Calrissian – Général de l’Alliance (80)

•Nien Nunb (5)

 

X-Wing T-65 – •Luke Skywalker – 62

•Luke Skywalker – Red Cinq (62)

 

B-Wing A/SF-01 – •Braylen Stramm – 52

•Braylen Stramm – Leader Blade (51)

Tireur hors pair (1)

 

Total: 199/200

 

 

Là encore, le bid, ne serait-ce que d’un seul point (ce qui devrait m’apprendre quelque chose, idéalement…), a laissé à Philippe le choix du premier joueur – et, comme d’hab’, il a logiquement décidé que je jouerais en premier.

 

Nos vaisseaux s’activaient donc dans cet ordre : Pilote d’essai du Premier OrdreBraylen Stramm« Blackout » + Kylo Ren Lando Calrissian + Luke Skywalker.

 

Et ils s’engageraient dans cet ordre : « Blackout » + Kylo RenLando Calrissian + Luke SkywalkerPilote d’essai du Premier OrdreBraylen Stramm.

 

Côté obstacles, Philippe s’était muni de trois petits astéroïdes – qui se sont retrouvés placés en gros de son côté du tapis de jeu, tandis que mes nuages de gaz se trouvaient dans le mien.

 

J’ai déployé mes vaisseaux de manière plus étalée que précédemment, avec cette fois Kylo Ren à l’extérieur, tandis que Philippe tendait à regrouper ses trois vaisseaux dans le coin droit du tapis de jeu, avec Braylen Stramm en ailier plus près du centre.

 

 

J’ai choisi de foncer avec Kylo Ren, qui se trouvait un peu trop loin de l’action pour le coup. « Blackout », j’ai préféré le ramener au centre, car il y avait un peu trop de monde en face de lui… Mais le Pilote d’essai du Premier Ordre se disposait à intercepter les Rebelles – sauf Braylen Stramm, qui restait plus prudemment en arrière pour l'heure.

 

 

Puis « Blackout » s’est retourné pour faire face à Lando, tandis que mes deux autres Silencers se disposaient à jouter avec les chasseurs rebelles.

 

Les premiers échanges de tir n’ont pas été très concluants, mais vaguement plutôt en ma faveur, sauf erreur – j’ai grappillé quelques boucliers sur les chasseurs ennemis.

 

 

Après quoi les choses sont devenues un peu plus confuses. « Blackout », pour se prémunir des tirs de Lando, n’avait guère d’autre choix que de lui foncer dessus pour le percuter. Au centre du tapis de jeu, mes deux autres Silencers et les chasseurs rebelles se tournaient autour, s’infligeant mutuellement quelques dommages.

 

 

À ce stade, la cible la plus attrayante pour moi était clairement Braylen Stramm – ce qui convenait très bien à Philippe : après tout, si ce B-Wing est une plaie, il coûte beaucoup moins de points que Luke et sa Force en défense, ou Lando calfeutré dans l’épaisse coque du YT-1300… Hélas, je ne suis pas pour autant parvenu à le sortir : il lui restait un point de coque à la fin du tour.

 

 

Et il m’a fait suer en me bloquant. Si Lando passait alors trop au large pour constituer une menace, Luke revenait bien dans le jeu – et il a pu se débarrasser de… devinez qui ? « Blackout », oui. Forcément.

 

Nous avons dû interrompre la partie à cette première perte, sans compter les points sur le moment. Je crois, mais je peux me tromper, que mes autres vaisseaux n’étaient pas assez endommagés pour que Philippe en obtienne la moitié des points. De mon côté, j’avais, assurément, la moitié des points de Braylen Stramm, et je crois, mais sans en être sûr, que j’avais aussi la moitié des points pour Luke (Lando avait sauf erreur perdu ses boucliers, mais il était loin d’être en danger). J’avais donc marqué au mieux 57 points, au pire 26 seulement. Philippe, lui, avait au pire les 63 points de « Blackout » : dans tous les cas, il l’emportait donc.

 

La partie était mieux engagée pour lui que pour moi, c’est certain. Une nouvelle défaite se profilait de toute façon, si nous avions pu mener la partie à son terme, mais disons du moins qu’elle n’était pas aussi écrasante et déshonorante que face à Yves-Marie…

 

THE SOUND OF [BLACKOUT GETTING SHOT]

 

 

Bon, cette soirée n’était décidément pas très propice aux rapports de batailles fouillés. Difficile, dans ces circonstances, de juger du caractère viable ou non d’une liste à trois Silencers, de manière générale ou cette liste en particulier.

 

Dans l’absolu, je la crois viable. Parce que le Silencer est un très bon vaisseau. Maintenant, je crois que c’est aussi un vaisseau un peu piégeux, parce que ses statistiques incitent à le jouer comme, mettons, un Défenseur TIE/d, là où il serait sans doute bien plus raisonnable de l’envisager comme un Intercepteur TIE/in.

 

 

Le Silencer est pourtant bien plus solide, dans l’absolu, que le chasseur de Soontir Fel. Cela dit, c’est aussi un vaisseau très sensible à la déveine aux dés verts. Ce mème chopé sur la page Facebook Dank X-wing memes est pour le moins éloquent, et combien de fois ai-je vécu ça ? Ici, « Blackout », tout spécialement… « Malchanceux », nous dit-on ! Tu parles…

 

Ceci étant, même avec tous les biais rencontrés dans cette soirée, je ne crois pas jouer cette liste à Saintes. Elle demanderait probablement à être testée davantage sur le long terme pour que je puisse véritablement me prononcer la concernant. Et… ben, j’ai envie de jouer autre chose, quoi.

 

Alors on verra – parce que le prochain article/vidéo de ce type sera probablement le rapport de ce tournoi qui a lieu samedi qui vient…

 

D’ici-là…

 

Silencio.

Commenter cet article